Collaboratrice au cabinet Arst Avocats et utilisatrice convaincue de Doctrine, portrait de Laura Nicolle.


Quel est votre parcours?

Après un master bilingue mention droit privé à l’université Paris X et deux années à l’étranger, j’ai obtenu le CRFPA et effectué plusieurs stages en cabinet. Par la suite, j’ai intégré les chambres sociales de la Cour d’appel de Versailles lors de mon PPI. Aujourd’hui, je suis collaboratrice au sein du pôle social du cabinet Arst Avocats, cabinet spécialisé en droit des affaires.

Pourquoi utilisez-vous Doctrine ?

Pour la rapidité, la pertinence et l’actualité des résultats de recherche. Au quotidien, Doctrine me fait gagner en efficacité et en performance.

De quelle manière Doctrine vous aide dans votre quotidien d’avocat ?

Exerçant majoritairement en contentieux, il m’est indispensable d’être à jour sur la jurisprudence. Doctrine me permet d’effectuer des recherches en un temps record et d’obtenir des résultats pertinents et récents. L’accès aux décisions des cours d’appel s’avère également très utile car il permet de voir l’application concrète de la règle de droit par les juges du fond. Doctrine me donne aussi une idée sur le contentieux de masse d’une entreprise en saisissant son “nom”.

Avez-vous gagné une affaire grâce à Doctrine ?

Je suis en attente d’une décision, il s’agissait d’un contentieux technique, de pur droit, concernant un type particulier de contrat à durée déterminée. Lors de l’audience, je n’ai plaidé que sur la jurisprudence trouvée sur Doctrine. Délibéré au mois de mai !

Avez-vous une anecdote drôle à propos de Doctrine ?

La décision la plus longue que vous avez présenté sur les réseaux sociaux m’a beaucoup amusée. 220 pages, ça inspire respect et compassion pour les magistrats qui l’ont rédigée !

Essayez Doctrine !