Constat #1 : L'information est plus foisonnante

Bien sûr, la surcharge informationnelle ou infobésité ne touche pas que le monde juridique. Mais les chiffres impressionnent. En 2020, 86 521 articles de loi et 236 781 articles réglementaires ont été publiés, soit une augmentation de 65 % pour les textes de loi et de près de 46 % pour les textes réglementaires en 2020.

Dominique de la Garanderie, dans une interview pour Doctrine, le souligne : "On a une législation inflationniste et une jurisprudence difficile à maîtriser et à comprendre".

Le résultat ? Toute recherche juridique, même ciblée, donne une multitude de résultats que vous devez filtrer, trier, affiner souvent par vos propres moyens. Vos écritures, ou celles de vos confrères, sont truffées de références qu'ils faut systématiquement retrouver puis vérifier (des solutions contre le casse-tête de l'analyse d'écritures ici). Il est de plus en plus difficile de maîtriser toute l'information juridique et son flux.

Constat #2 : L'information est plus mouvante

Répéter 37 fois la même recherche pour être certain de ne pas être passé à côté d'une information. Analyser minutieusement un jeu d'écritures pour s'assurer d'avoir capté chaque revirement jurisprudentiel.

C'est votre quotidien de travail, dans un environnement où vous tâchez de minimiser, ou en tout cas, de contrôler autant que possible l'incertitude. Car le doute est l'ennemi juré de tout professionnel du droit.

Bernard Vatier le reconnaît, avec toute l'humilité d'un bon professionnel du droit : "Comme tout change, on a beau être spécialiste, on doit en permanence actualiser ses connaissances". Votre expertise est susceptible d'être challengée tous les jours, vous devez en permanence vous assurer que votre analyse est à jour.

Constat #3 : L'information est plus éclatée

C'est une des conséquences directes de nos deux premiers constats. L'information plus foisonnante, plus mouvante, est désormais éparpillée entre des outils et supports toujours plus nombreux. Vous risquez donc d'avoir une vision parcellaire du contexte juridique d'un dossier.

Joël Grangé, associé chez Flichy Grangé explique qu'il doit se maintenir à jour de la jurisprudence "au travers de différents outils".

Pour un professionnel, il n'est en effet pas rare de devoir passer par plusieurs outils différents pour être certain d'avoir couvert l'intégralité de l'information disponible. Une démarche fastidieuse et source de stress, en plus d'être coûteuse pour l'avocat ou le juriste.

La source de tous vos doutes

Le quotidien de beaucoup de professionnels aujourd'hui se résume donc à des recherches fastidieuses, dispersées sur plusieurs outils différents, sans aucune garantie de résultats. Le travail des écritures lui, est souvent manuel, avec l'obligation d'aller vérifier, souvent une par une, l'applicabilité et l'interprétation de chaque source citée.

Le résultat ? Vous avez des doutes. Vous craignez que la stratégie ou le conseil défini ne soit pas assez solide. Vous avez peur d'avoir manqué une information importante pour votre dossier. Que votre adversaire ait identifié une jurisprudence clé, et pas vous. Vous redoutez de n'avoir pas fait complètement le tour du sujet. De vous retrouver face à votre client avec un puzzle à pièce manquante.

L'analyse juridique telle que vous la connaissez ne fonctionne plus

Ce statu quo est problématique, voire bloquant pour la qualité de votre analyse juridique.

Par défaut, celle-ci est donc  :

  • Fastidieuse : à cause des recherches répétées plusieurs fois sur plusieurs outils
  • Figée : car le rythme de mise à jour de l'information n'est pas au niveau de celui de sa publication
  • Parcellaire : puisque l'information est éclatée sur trop de canaux et outils différents

Le monde de l'intelligence juridique

La seule manière de mener une analyse juridique à jour, complète, sans y passer des heures ? C'est de comprendre en un coup d'oeil ce que disent et comment s'articulent la jurisprudence, la doctrine, la loi, et l'esprit de la loi.

Pour cela, vous devez avoir à disposition toutes les sources de droit pertinentes de manière centralisée et actualisée.

Aller consulter la loi sur un site, la jurisprudence sur une source documentaire, les commentaires sur une autre base, le tout plusieurs fois ? Ce n'est plus une option.

Les bases documentaires telles qu'elles existent aujourd'hui laissent toujours place à une marge d'erreur et vous coûtent souvent beaucoup en temps (formation, recherche) et en manipulations :

  • Rechercher une jurisprudence introuvable
  • Manquer de contexte doctrinal
  • Se retrouver face à une loi trop récente ou peu claire

Autant de cas de figures qui sont votre quotidien. Alors même que vos clients attendent des réponses toujours plus précises et rapides.

Vous avez besoin de comprendre l'environnement juridique de vos dossiers et de vos clients, dans sa globalité.

L'intelligence juridique telle que nous la concevons chez Doctrine, permet plus d'exhaustivité et plus de contextualisation. Une garantie de sérénité quant à la solidité de votre stratégie ou conseil juridique.

✅ Les certitudes commencent ici, découvrez l'intelligence juridique